Jupiter, du tonnerre ……

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Samedi 21 Janvier c’était la dernière des trois soirées du Festival « Au fil des voix » organisées au Studio de l’Ermitage Paris (20ème). C’était Valley Stream Jupiter OKWESS qui était donc programmé. J’avais déjà entendu ce groupe en 2012 à la Dynamo des Banlieues Bleues et j’avais été impressionné par sa prestation.

busco mujer soltera en perafort Jupiter BOKONDJI ILOLA, voix et percussions, figure emblématique de la nouvelle scène de Kinshasa, faisait donc son retour avec son groupe mujeres solteras manos en malagón OKWESS International coïncidant avec la sortie de son nouvel album « Troposphère 13 ».

Soutenu par un groupe hyper dynamique (deux guitaristes, un bassiste, un batteur « masqué »  et un vocaliste-percussionniste), le leader a interprété un répertoire alliant rythmes traditionnels congolais avec une instrumentation électrique donnant une « coloration rock ». comment aborder site de rencontre Jupiter n’a pas mis longtemps pour chauffer la salle archi-comble et avec ses musiciens, il a maintenu un rythme d’enfer de bout en bout y compris à l’occasion du rappel. On nous avait promis un concert »chaud bouillant », le moins que l’on puisse dire c’est qu’on a été servi.

Le public, enthousiaste, a réservé à Jupiter et son groupe une longue ovation, amplement méritée disons-le.

Le Festival « Au fil des Voix » qui fête ses 10 ans, se poursuit à l’Alhambra à partir du lundi 23 Janvier, et il se terminera le mercredi 1er Février avec Cygdem ASLAN (Turquie, Grèce/Rebetiko), et surtout avec Nishtiman Project « KOBANE ». Ce groupe du Kurdistan (Irak, Iran, Turquie) qui s’est déjà produit à ce même festival en 2013, propose une version moderne de la musique traditionnelle kurde tout en conservant son âme et sa flamme.

A bientôt.

Olivier BENIZEAU

 

 

 

 

Please follow and like us:

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

CAPTCHA

*