En Juin fais ce qu’il te plaît

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A peine écrit, ce titre m’a valu la désapprobation de la rédac ’chef qui a cru bon de me dire que je m’étais trompé de mois, ajoutant que le titre ne voulait rien dire ! « En juin de trois habits n’en garde qu’un » m’a-t-elle dit de façon péremptoire. Je rêve ou quoi, elle est en train de me « tailler un costard » à l’occasion de mon retour, tout à fait fortuit, dans ces colonnes.

Que cela lui plaise ou non à « Madame », en juin je fais comme je veux. Non mais ! Et pour illustrer mon propos, je vais commencer cette chronique par ce qui constitue habituellement la fin des articles que je « ponds » pour notre honorable site.

Alors sachez qu’à partir du lundi 25 Juin 2018, commence au New Morning le traditionnel Festival All Stars. Cette manifestation se terminera le vendredi 3 août …..2018. Quelques noms à vous mettre sous la dent, histoire de vous faire saliver : Chris Potter, Dave Holland, Patricia Barber, Charles Lloyd,  Ron Carter, Lucky Peterson, etc…

Si cela ne vous convient pas, vous pourrez vous rabattre sur le festival « Jazz à la Défense » qui se tiendra du 25 juin au 1er Juillet 2018 ou bien sur le « Paris Jazz Festival » au parc floral du Bois de Vincennes du 30 Juin au 22 Juillet 2018. Je sais bien que je répète l’année, mais je pense à ceux qui se perdent avec les dates comme un de mes amis dont je tairai le nom par égard.

Mais qu’avez-vous fait en juin jusqu’à présent ? Pas grand-chose à vrai dire. Juste deux concerts les mercredi 20 et vendredi 22 : le premier du « Florian Pellissier quintet » au New Morning pour la sortie de l’album « Bijou, Voyou, Caillou » (une prénommée Kim en a frémi d’extase), opus hautement recommandable ; le second de Marjolaine Reymond au Studio de l’Ermitage pour la sortie (eh oui encore !) de son album « Demeter No Access ».

Deux genres de musique différents, l’un chantant et dansant pour le Florian Pellissier quintet et ses invités de marque, Arthur H. et Anthony Joseph, l’autre féérique et poétique, avec des références à divers courants musicaux, pour Marjolaine Reymond, chanteuse à la voix originale et émouvante.

Autant Florian Pellissier et sa bande ont fait salle comble, autant on aurait souhaité un public plus fourni pour Marjolaine et ses excellents musiciens (B. Angélini, piano, piano électrique, Denis Guivarc’h, saxo alto, Olivier Lété, basse électrique, et C. Lavergne, batterie). Peut-être faut-il expliquer cette désaffection avec la retransmission télévisée des matches de la Coupe du Monde de Football avec Jean Neymar (ah, il ne s’appelle pas Jean) et ses camarades de jeu dont les poches sont plus remplies que leurs cerveaux.

Alors, dès que vous pourrez, allez écouter Marjolaine Reymond et achetez son album qui est un petit bijou sur lequel vous retrouverez une section de cordes dirigée par Régis Huby. Qui dit mieux ?

On me dit que je n’aime pas le foot. Je ne comprends pas.

Et en Juillet que vais-je faire ?

Ciao.

Olivier BENIZEAU

Condividi sui social

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CAPTCHA

*