Il fallait bien choisir !

Kora Jazz TrioA nouveau confronté au problème de l’embarras du choix pour chroniquer un des concerts auxquels j’ai assisté depuis le début de la semaine. J’ai fini par choisir, en dépit d’un petit pincement au cœur, le concert « sortie d’album » de Kora Jazz Trio donné le jeudi 15 Mars au New Morning à Paris (10ème).

En fait de trio, nous avons eu droit, comme sur l’album qui vient de sortir chez Cristal Records, à une prestation, dans une salle bien remplie, d’un sextet se muant en septet et même en octet.

La musique jouée par cette formation a pour particularité d’être un subtil métissage de jazz ou musique occidentale, de musique mandingue et de rythmes afro-cubains. Il y a eu des moments assez étonnants au cours de ce concert avec, notamment, une version très originale de « Moanin’ » que sans doute, Bobby Timmons et Art Blakey n’auraient pas reniée et avec l’utilisation de pédales d’effets pour la kora, amplifiant et élargissant  la sonorité de l’instrument.

Ce qui marque aussi chez Kora Jazz Trio, c’est l’équilibre entre les instruments classiques ou traditionnels et les percussions. Cette notion d’équilibre a pu être également retrouvée à l’occasion des  soli des musiciens qui ont pu démontrer leur talent sans verser toutefois dans un quelconque numéro de virtuosité.

Et en parlant de talent il ne faut pas oublier celui du chanteur venu rejoindre le groupe sur quelques compos.

A la fin du concert, en forme de bouquet final, la remarquable chanteuse Paloma Pradal, ayant abandonné pour l’occasion son répertoire flamenco, est venue se joindre au Kora Jazz Trio. Une soirée enthousiasmante de bout en bout.

Le nouvel album de cette magnifique formation s’appelle tout simplement « Part IV ».

Abdoulaye Diabaté, piano, compositions ; Chérif Soumano, kora ; Moussa Sissokho, percussions ; Adama Conde, Balafon ; Manuel Marchès, contrebasse ; Boris Caicedo, percussions ; Hervé Morisot, guitare ; Woz Kaly, chant.

L’autre concert dont j’aurais pu vous parler, était celui donné mardi 13 Mars à l’Atelier du Plateau à Paris (19ème) par le quatuor à cordes IXI dans un registre « électrique » cette fois-ci. Tout simplement éblouissant.

Vendredi 16 Mars débute le 35ème festival des Banlieues Bleues. Nous aurons tout le temps de vous rendre compte de cette manifestation.

A bientôt, peut-être.

Olivier Benizeau

Condividi sui social

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CAPTCHA

*