Orchestre de la Lune…mon ami Pierrot

20170615_220625 (640x480)

Voilà que je divague. L’esprit ailleurs, ou plutôt en balade. Sans doute les séquelles de la musique entendue jeudi 15 Juin au Studio de l’Ermitage lors du concert-sortie d’album donné par l’Orchestre de la Lune.

Sacrée musique qui fait fi des barrières stylistiques et dont le rythme entraînant enchante les oreilles et fait frétiller les « gambettes ». En tous les cas, il s’est fait sacrément attendre. Non pas l’orchestre de la Lune, je parle de l’album bien sûr. C’est le deuxième depuis la création de la formation, si je ne m’abuse. Si vous n’y étiez pas, c’est regrettable mais vous pourrez toujours vous rattraper une autre fois, si vous ne connaissez pas cette bande de joyeux lurons, c’est plus grave et j’espère que vous n’êtes pas nombreux. En attendant, les absents et les « ignares » peuvent faire l’acquisition du nouvel album intitulé « Dancing Bob », paru chez « Cristal Records », un label de grande qualité croyez moi. Je pense qu’on ne devrait pas trop attendre pour revoir sur scène ce « big band » et si vous êtes amateurs de « rythme endiablé » ou « groovy » si vous préférez, je ne peux que vous conseiller d’aller l’écouter.

L’Orchestre de la Lune, dirigé par l’imperturbable Jon HANDELSMAN, comprend trois sax, deux trombones, deux trompettes, un tuba, une guitare, une batterie et des percussions.

Quelques noms pour vous donner une idée de la qualité des musiciens de cette formation :

Bobby RANGELL, saxophone alto, Daniel ZIMMERMANN, trombone et facéties, Julien ROUSSEAU, trompette, oui  celui du « Surnatural » et de tant d’autres formations, Didier HAVET, disciple de Marc STECKAR, tuba, mais combien de poumons a ce garçon ?!, Michael FELBERBAUM, guitariste, Cyril ATEF, batterie, on ne le présente plus, et l’incomparable et sur vitaminé Xavier DESANDRE-NAVARRE, percussions. De toute façon, ils  sont tous très bons. Et quand il y a des invités, il n’y a que du beau monde comme la trompettiste Airelle BESSON venue lors d’un précédent concert dans la même salle ou le saxophoniste Rémy SCIUTO, présent jeudi soir, par exemple.

J’allais oublier les vocalistes, Olivier tu te ramollis. Présents également lors de ce concert, on peut les entendre dans le nouvel album. Il s’agit des talentueuses Kania ALLARD et Rose GRACE, et de l’inénarrable Brad SCOTT à la langue bien pendue et surdimensionnée, je vous en prie Mesdames ce n’est pas le moment de tomber en pâmoison!

Le concert de jeudi, en deux sets, a été un enchantement pour le public venu nombreux et amateur de musiques populaires et dansantes. On en redemande.

Olivier BENIZEAU

 

 

Condividi sui social

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

CAPTCHA

*